Parutions

Pascaline Nolot

Née à Orléans à la fin de l'été 1983, Pascaline Nolot a passé son enfance à hanter les rayonnages des bibliothèques, dévorant tous les livres qui lui tombaient sous la main. De nature rêveuse, elle a développé au fil des années une véritable passion pour les littératures de l'imaginaire, cherchant à fuir la morosité du quotidien dans le merveilleux. Aujourd'hui encore, elle vit parmi des piles de romans, ne se déplace nulle part sans en emporter un et rôde avec délectation dans les librairies de Lille, sa ville d'adoption depuis 2008.
Ce sont les livres qui l'ont amenée à découvrir le pouvoir magique de l'écriture, laquelle constitue pour cette grande timide son meilleur moyen d'expression - et quelquefois, le seul. Elle n'a cependant osé franchir le pas que récemment en soumettant des textes à des éditeurs et a eu l'immense bonheur d'en voir publiés quelques-uns. Depuis, elle rêve de fabriquer une montre enchantée qui lui permettrait de trouver le temps nécessaire pour continuer dans cette voie. Mais ceci est une autre histoire...


Bibliographie :

Nouvelles
2012. Agonia, la Cité de l’Ombre, dans L’Imaginarius numéro 1, webzine
2012. La fille de l’air, dans Histoires d’amour, éditions Sombres Rets
2013. Perdue, dans Artbook raconté, éditions La Porte Littéraire
2013. Les funérailles du jour, dans Le Monde de la nuit, éditions Sombres Rets
2014. Le cimetiere des heures perdues, dans Montres enchantées, Chat noir

Poèmes
2006. El Monstruoso, dans Cabinet de monstruosités, recueil présenté par les étudiants en Master Pro Édition de la Sorbonne au Salon du Livre de Paris
2013. La danse du phénix, dans Artbook raconté, éditions La Porte Littéraire