Parutions

Fille d'Hécate, tome 1 : La voie de la sorcière - Cécile Guillot

La Dame Sombre

Titre : La voie de la sorcière

Auteur : Cécile Guillot

Collection : Griffe sombre

Sortie : juillet 2012

Nombre de pages : 144

ISBN : 979-10-90627-05-5

Couverture par Anna Marine

"Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"

Maëlys nous ouvre les portes d'un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l'exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l'aideront à résoudre les mystères d'une existence parsemée d'ombres… Car, une sorcière peut-elle s'épanouir coupée de ses racines, ignorante d'un passé dont pourrait dépendre l'avenir ?

"Comme dans ses précédents écrits, Cécile Guillot met en place une ambiance particulière où on se laisse délicieusement happer. Elle alterne ici émerveillement, doute et angoisse au fur et à mesure que l’héroïne avance dans ses découvertes. " L'autre côté du miroir

"La voie de la sorcière est une belle réussite" Vampires & sorcières

"Tous les ingrédients sont réunis pour faire de « Fille d’Hécate » une saga riche et originale" Fan2fantasy

"L’écriture de Cécile est, comme à chaque fois, fine et délicate. Un vrai régal. Elle ne cherche pas à en mettre plein la vue par ses connaissances et, pour un lecteur qui est un parfait néophyte en matière de Wicca, l’introduction des différents aspects se fait en douceur, ce qui est fortement appréciable." Phénix-web

"C’est mature, sans tralalas ou fioritures. Et ça m’a plu, infiniment." Bazar de la littérature